jeudi 29 avril 2021

Fenetre ouverte sur l'analyse transactonnelle des patients schizoides


Les processus schizoïdes apparaissent comme des mécanismes d’adaptation présents en chacun de nous selon les moments et les évènements que nous rencontrons. Ils peuvent apparaître comme des traits de personnalité qui ne définissent que partiellement le profil de la personne. Ils peuvent également envahir de façon quasi constante le tableau clinique à tel point qu’on peut alors parler de personnalité schizoïde ou de trouble schizoïde (dixit le DSM). À ce stade, il semble parfois difficile aux thérapeutes d’établir un diagnostic de personnalité schizoïde, car un certain nombre des mécanismes en place peut l’orienter sur un profil évitant, borderline, traumatique, avec des troubles du développement qui rappellent parfois le syndrome d’Asperger et les troubles du spectre autistique. Il est par ailleurs également répandu d’associer la personnalité schizoïde comme faisant partie des structures psychotiques que l’on rencontre peu dans nos cabinets libéraux. De façon générale, les patients que nous recevons dans la pratique libérale ont une bonne « épreuve de la réalité » dès leur arrivée ou assez rapidement dans la thérapie. Éliminer d’office l’idée d’un trouble schizoïde sur cette seule base revient selon moi à oublier que la plupart de nos patients ont trouvé des voies de résilience qui complexifient nos diagnostics dans le cadre des psychothérapies auprès des publics que nous accueillons. Ces diagnostics biaisés par nos propres méconnaissances nous amènent parfois à faire « l’erreur diagnostic » qui nous désoriente des méthodes thérapeutiques qui pourraient être plus à même d’aider les patients « schizoïdes » qui se présentent à nous. Il existe une littérature assez pauvre sur le profil « schizoïde » comparé à d’autres. Celle-ci est souvent ancienne, complexe et éparse. Synthétiser n’est pas mieux, car cela peut mener à une catégorisation trop rigide. Néanmoins, je pense qu’un canevas qui regroupe les points clefs sous l’angle de l’analyse transactionnelle est un bon support pour les analystes transactionnels qui souhaitent avoir une meilleure visibilité de ce profil, trouver leur place dans la relation thérapeutique, élaborer un plan de traitement et élaborer des interventions thérapeutiques.

Ces deux articles forment un résumé de mes recherches.

La première partie traite du diagnostic :

  • Définition et tableau clinique
  • États du moi & Égogramme
  • Circuit du scénario
  • Jeux psychologiques & impasses

La deuxième partie est orientée vers la pratique :

  • Relation thérapeutique : création & maintien du lien
  • Plan de traitement
  • Avancée & réussite du contrat
Cet article a été diffusé par la revue des actualités en analyse transactionnelle sur CAIRN.info. L'auteur ne touche aucun droits d'auteur sur les articles diffusés dans la revue, votre paiement sert à soutenir la diffusion d'articles sélectionnés par un jury d'analystes transactionnels bénévoles.
Merci à l'IFAT pour son autorisation à la diffusion sur mon blog et mes réseaux de cet article.

mardi 3 novembre 2020

Que se passe t-il si j'accepte ce qui est là ?

Si j'accepte de rester là un instant avec moi-même, de reconnaître ce qui est là en moi et peut-être même autour de moi en me disant intérieurement : OK, tu te sens triste, tendu, il pleut, tu es confiné...
Et me laisser sentir cette tension, cette tristesse, ce que provoque cette pluie ou ce confinement en moi...
Je reste simplement là, sans chercher à obtenir, gagner ou trouver quelque chose.
Etonnament, en me laissant sentir ce qui est là, je sens dans le même temps un apaisement intérieur. Et il est frappant, peut-être, de constater comment cet apaisement qui se développe en moi, me permet de résoudre dans le même temps ce qui me semblait compliqué alors. 
En me donnant la permission d'exister et d'être ce que je suis, je trouve ma liberté d'être libre au milieu du chaos. 
Et qui sait, peut-être vais-je libérer toute ma créativité pour envisager le vie, le monde, moi-même, tout à fait différemment. 

Karine Danan